mercredi 7 octobre 2015

Haïku # 2


La belle endormie
essaye de rêver encore
sous les flocons rouges

Jimmy Jimi (2015)
[Illustration : photographie du film Le Secret des poignards volants de Zhang Yimou (2003)]

  


11 commentaires:

  1. "La belle endormie"... renvoi à ce fascinant et trouble roman, trouble comme ce (très bel) haïku !

    RépondreSupprimer
  2. Tu parles des "belles endormies" de Kawabata?

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. C'est bien ce que je pensais. Je l'ai lu dans ma jeunesse, mais je m'en souviens mal, il faudrait que j'y retourne.
      Tu as vu le film "Le Secret des poignards volants"? Peut-être trop esthétique pour certain, mais il y a de très beaux passages.

      Supprimer
  4. Bien vu Arewe...,
    "Belles endormies" trouble et fascinant ; magnifique réflexion sur la vie, l'amour, le vieillissement et la mort.
    Jimmy nous offre la belle endormie, la nuit d'hiver et les flocons......ne manque que le vieil homme......j'arrive.

    @ Jimmy:
    Très bel haïku qui entraîne nos pas dans la neige et le silence.

    Jolie profusion de billets, je ne suis plus le rythme, j'en étais encore à Natacha....et voilà qu'est arrivée Lisa et maintenant cette belle endormie.....moi il va falloir que je me réveille !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis parti du film, avec cette artiste sublime qui meurt dans la neige après mille combats stupéfiants...

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Dans la neige... et le sang.
    Ce n'est pas vraiment mon genre de cinéma, même si je suis très intéressé par le cinéma japonais.... avec Ozu comme horizon sublime.
    C'est un livre qu'il vaut mieux (re)lire à l'orée de la vieillesse Jimmy, crois-moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je suis à l'orée de la vieillesse!

      Supprimer
  7. Difficile de ne pas penser à Gainsbourg.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, moi, je n'y avais pas songé, mais maintenant que tu le dis...

      Supprimer